Aujourd'hui ouvert jusqu'à 18h00

Troubles de la machoire

Qu’est-ce que l’articulation de la mâchoire ?

Les mâchoires du haut et du bas sont reliées entre elles par une jointure appelée articulation temporo-mandibulaire. Véritable penture, celle-ci permet l’ouverture et la fermeture de la bouche.

Sa fonction ne s’arrête pas là. Cette articulation est si complexe qu’elle doit également assurer un mouvement de glissement vers l’avant ou vers un côté ou l’autre, en parfaite synchronicité. Lorsqu’il y a un manque de coordination entre l’articulation de gauche et celle de droite, le disque articulaire (petit coussin) peut être endommagé ou déplacé. Cette situation cause une dysharmonie dans la fonction de l’articulation. On parle alors de dysfonction ou de trouble de l’articulation temporo-mandibulaire (DTM).

Signes et symptômes d’un trouble de la mâchoire

  • Bruits articulaires (craquement ou son de frottement à l’ouverture/fermeture de la bouche)
  • Ouverture buccale limitée
  • Mastication difficile de certains aliments
  • Blocage de la mâchoire
  • Douleur/raideur aux muscles faciaux (surtout devant les oreilles, cou, épaules)
  • Maux de tête semblable à la migraine

Qu’elles sont les causes d’un tel trouble ?

Les DTM peuvent être héréditaires, ou le résultat d’un traumatisme à la mâchoire. Ceci étant, les facteurs sont multiples et ne s’arrêtent pas là :

  • Bruxisme chronique (grincement de dents)
  • Stress, anxiété, dépression
  • Maladies (arthrite ou dégénérescence osseuse)
  • Malocclusion (les dents ne s’emboîtent pas correctement)
  • Morphologie de la mâchoire
  • Pratique de certains sports (comme la plongée en apnée)
  • Certaines habitudes (abus de gomme à mâcher, ronger les ongles)

Soigner un DTM

Diverses approches peuvent traiter un désordre temporo-mandibulaire. La procédure privilégiée devra être non invasive, réversible et favoriser le repos de la mâchoire. Ainsi, on évite les solutions qui amènent des changements à la structure ou à la position des mâchoires et des dents.

Traitements fonctionnels

  • Repos, compresse et prise d’anti-inflammatoires
  • Technique de relaxation
  • Médication de prescription
  • Physiothérapie, acupuncture, ostéopathie
  • Plaque occlusale (faite sur mesure ; absorbe les tensions, décontracte les muscles ; se porte la nuit)
  • Équilibrage de l’occlusion (élimine les interférences entre les dents)
  • Orthodontie (si la cause principale est une malocclusion)

Intervention chirurgicale

  • Luxation méniscale
  • Perforation méniscale
  • Lésion articulaire ostéocartilagineuse

Notez que les procédures chirurgicales ne sont envisagées que si la mâchoire est très difficile à ouvrir et que la gravité du DTM la justifie.